Voix off : Insonoriser son home studio :

Lorsque l'on réalise des voix off dans son propre home studio, il y a un élément auquel on ne pense pas toujours dès le départ : l'insonorisation.
En effet, on a toujours tendance à se préoccuper avant tout de la technique vocale et du matériel (ordinateur, carte son, logiciel, préampli, micro). On se met alors à investir notre temps, notre argent pour être "au top". Tout est prêt, on s'apprête à appuyer sur la touche REC... Mais voilà, le son n'est pas au rendez-vous. En écoutant votre prestation, qu'elle n'est pas votre stupeur en découvrant que vous parlez dans une grotte, ou dans une église. La réverbération fait ses caprices et massacre votre travail.

Dans quelle pièce enregistrer vos voix off ?

Pensez avant tout que le lieu de vos enregistrements doit être aménagé. Il faut que son accès vous soit aisé et le plus à l'abri de sources sonores extérieures perturbatrices : voitures, camions que l'on entend passer au loin, enfants qui jouent ou crient, lieu de fort passage de votre famille etc... Il vous faut donc un lieu silencieux.
Deuxième point non négligeable, il faut que ce lieu soit proche de votre matériel d'enregistrement (ordinateur) mais pas dans la même pièce, au risque d'entendre le ronronnement du ventilo de votre tour d'ordinateur. L'ordinateur sera donc dans une pièce voisine. Pensez également à la longueur du câble de votre micro et dîtes vous que plus le cable sera long, moins le son aura de chances d'être bon. C'est la raison pour laquelle de nombreuses voix off choisissent la penderie de leur chambre. Le pied et micro sont installés dans la penderie et l'ordinateur et ses périphériques dans la chambre. C'est également une solution peu coûteuse mais qui a ses inconvénients... Si vous prenez cette décision, dites-vous bien que ce type d'installation ne va pas se faire en 30 minutes. Tout d'abord, il va falloir penser à ranger certains de vos vêtements ailleurs. Il faut également pouvoir rentrer debout dans votre penderie donc, supprimer des étagères. C'est bon ? votre petite salle est vide ? C'est la que ça se complique...

Aménager une penderie.

Super, vous avez votre lieu d'enregistrement. Commencez à étudier le son généré dans cette surface en parlant à volume normal, puis haussez le ton. Le son est enfermé, il y a de la reverb, des vibrations, un bourdonnement ? C'est normal. Il va donc falloir remplir la pièce afin d'obtenir un son mat. Comment et de quoi la remplir ? Il y a des matières à privilégier et à mixer pour pouvoir obtenir à la fois un son clair et étouffé. Pas assez de matière engendrera de la reverb et trop de matière vous donnera un son sourd. Ne croyez pas qu'il suffit de couvrir d'isolants tous les murs et plafond. Vous courez à la catastrophe. Dites vous que votre penderie, votre placard doit avoir de l'espace vide pour que le son puisse circuler. Toutefois, cette circulation doit être contrôlée car si le son rebondit dans tous les sens et fait des allers-retours constants, ce n'est pas bon. Il faut donc penser au sens de circulation du son. Dans l'idéal , si vous pouvez abaisser la hauteur du plafond par une étagère par exemple, cela va vous faciliter la tache. Exemple : une étagère à 20 centimètres au dessus de votre tête. Sur cette étagère, vous mettrez des vêtements qui empêcheront l'étagère de vibrer et ça vous permettra de recaser vos fringues. Gardez également une barre accrochée au dessous de cette étagère pour pouvoir accrocher des vêtements.
Pour le matériel, il existe tout d'abord de la mousse alvéolée qui va permettre d'assourdir le son. Vous en trouverez aux rayons insonorisation de Brico dépôt ou Leroy Merlin. Pour un placard, une penderie, n'en achetez pas 50 ! Un ou deux paquets de mousse suffiront (environ 10 euros le paquet). Ajoutez à celà un rouleau de liège et bien sur la colle et une raclette pour coller tout ça. Où mettre la mousse ? Tout d'abord dans tous les coins de la pièce. Lorsque le son arrive dans un coin, il rebondit et repart dans tous les sens. Collez donc de la mousse alvéolée pour casser les angles. Attention à ne pas en mettre de trop. Découpez au cutter les panneaux de mousse. Choisissez aussi le côté où va être posé votre pied de micro. Il faut que derrière le pied de micro (donc devant vous) le mur soit bien isolé. Collez une plaque de mousse à hauteur de votre visage et des petits morceaux de chaque côté de manière à créer une sorte de paravent. Des pieds jusqu'au ventre, vous pouvez coller toujours sur ce mur une plaque de liège que vous aurez découpé au cutter. Accrochez devant vous 2 ou 3 vêtements épais et lourds (laine, veste) Derrière vous, accrochez quelques chemises et une veste sur des porte-manteaux. Derrière vous, mettez de la mouse juste aux angles, pas sur le mur ni à vos côtés gauche et droit. Laissez le son voyager. Commencez à tester le son en réalisant des enregistrements de voix off (votre voix la plus grave, une voix plus aigue et faites semblant de tousser fortement à plusieurs reprises). Ecoutez vos enregistrements au casque pour déterminer ce qui ne va pas. Evitez les enceintes pour étudier votre son. Parlez assez près du micro et ajustez le gain de votre carte son, préampli en conséquence. pensez à orienter également votre micro en l'inclinant légèrement vers le bas pour gagner en définition et en grain de voix.

Vous avez quelques bases pour réaliser une cabine voix off home studio. A vous ensuite de sculpter votre son. Ajoutez ou otez des vêtements sur des porte-manteaux et écoutez la différence jusqu'à obtenir un son mat et à la fois brillant. Si le son est sourd, il faut ôter de la matière et s'il y a reverberation, il faut en ajouter. A vous de voir où. Testez différentes configurations car chaque penderie a ses spécificités. Cela peut prendre des heures avant de trouver la formule magique parfaite. Plus votre surface sera grande, plus ce sera difficile d'insonoriser votre pièce. Soyez patients et demandez conseil à des pros si besoin (studios d'enregistrement par exemple) !